Mobilisation exceptionnelle contre le Lyon-Turin… en Italie !

Hier 16 nov un cap dans la lutte a été atteint avec plus de 100 000 personnes qui ont manifesté contre ce projet.

Une brève des infos d’Arte a montré 40 secondes d’images et a annoncé le chif­fre de 100 000 per­son­nes ; France inter parle à 23h de « dizai­nes de mil­liers » tou­jours sans expli­ca­tion ; ce matin le Dauphiné y consa­cre sa der­nière page avec photo à l’appui.

Selon les oppo­sant-e-s qui ont par­ti­cipé, la manif d’hier a atteint le chif­fre de 100 000 avec quel­ques mil­liers de per­son­nes venues de l’exté­rieur de la région du Piémont. Cette manif avait aussi comme slogan la fin de la pré­sence poli­cière. En effet 15 000 poli­ciers occu­pent la vallée depuis main­te­nant 3 semai­nes.

La com­mis­sion euro­péenne ainsi que la direc­tion régio­nale ont trouvé le mot juste : l’expli­ca­tion n’a pas été assez claire car du côté de la Maurienne les élus et la popu­la­tion ont com­pris leurs intê­rets. Le tra­vail de pro­pa­gande et les sous font com­pren­dre beau­coup de choses. Le lobby des trans­ports [1] est aussi très fort dans la région Rhône-Alpes.

A la ques­tion si il y a un débat à Lyon qui se pro­file, si les comi­tés du Val Susa pour­ront envoyer quelqu’un, la réponse a été non pour l’ins­tant car la vigi­lance et la lutte sont de tous les ins­tants.

Les oppo­sants ont tiré entre autre les ensei­gne­ments des diver­ses luttes, soit celle du Somport soit celle des oppo­sants du TGV dans la vallée du Rhône pour ne citer que deux expé­rien­ces hexa­go­na­les. Le silence des pan­tou­fles dans cette région est tel­le­ment assour­dis­sant que j’en deviens sourd.

Je ne veux aucu­ne­ment avoir d’agres­si­vité mais une cer­taine exas­pé­ra­tion me prend cer­tai­nes fois. La soli­da­rité inter­na­tio­nale oubliée, la lutte contre la glo­ba­li­sa­tion aux oubliet­tes sauf pour les forums inter­na­tio­naux, l’envie de débat pour un sujet hyper impor­tant si la ques­tion de notre futur est impor­tante, l’incom­pré­hen­sion devant une cer­taine écologie qui a oublié le social me font froid dans le dos. Enfin et comme tou­jours en pareil cas vous pouvez télé­char­ger les images surIndymedia Italie et ses liens.

Luc

P.-S.

Les infos sur l’entreprise de transport viennent du dernier conflit routier et de la discussion avec les exploités de la route. Une grève est prévue le 21 novembre à la SNCF. Des discussions avait été entamées avec le syndicat Sud en contact avec des Cobas homologues italiens. Cette grève peut aussi être l’occasion d’avoir quelques débats.

Notes

[1] voir l’entreprise Dentressangle, un groupe européen qui a acheté la possibilité d’utiliser la voie de chemin de fer du côté Ardèche, dont la plateforme de la maison mère a été payée par le conseil général de la Drôme, et qui a comme pratique d’entreprise le tabassage des syndicalistes qui veulent se permettre de faire respecter un tant soit peu la législation

publié sur Rebellyon.

This entry was posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.