La marche No Tav bloquée au Montcenis

montcenisVendredi 10 juillet, la marche française No Tav est partie du Montcenis pour rejoindre le territoire italien.

De nombreux No Tav étaient prêts à les accueillir… mais pas que ! En effet, la préfecture de Turin a organisé un blocus de 3 heures sous prétexte de vouloir identifier tous les participants.

A part les désagréments pour les touristes, rien de nouveau. La police italienne nous a depuis longtemps habitué à vivre dans un territoire militarisé et désormais nous ne nous laissons plus intimider. C’est pourquoi après d’infinies chicaneries, la marche est repartie.

Ce soir, après la journée d’initiatives, rendez-vous à 18 heure au camping de Gravella à Chiomonte pour rester ensemble, manger et écouter de l’excellente musique jusqu’au petit matin !

Traduit de l’italien par Comité No TAV Paris depuis Notav.info.

Posted in En France - Rhône-Alpes, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Programme du camping No TAV au Val de Suse (Venaus), du 18 au 26 juillet

Campeggio-1-724x1024

L’été de lutte No TAV continue avec le camping résistent qui se tiendra à Venaus (Val de Suse, Italie) du 18 au 26 juillet 2015. Il y aura beaucoup d’initiatives, des débats, des concerts et de moments de relax pour nous préparer à une autre saison de lutte.

Voilà le programme (il y aura probablement de variations)

Samedi 18 : 

ouverture du camping NO TAV

initiatives résistantes

20h dîner au presidio de Venaus

22h30: Dj Set Trash Music avec “Artifizi micidiali”

Dimanche 19 :

15h30 à Giaglione pour une promenade en val Clarea (prés du chantier LGV)

20h00 dîner à Venaus, la cuisine est gérée par le Comité No TAV de Suse

Lundi 20 :

10h diffusion de tracts au marché de Bussoleno

18h Caravane pour le Rojava, des mises à jour et des nouvelles sur la Résistence de peuple.

Exposition de photos

20h dîner de soutien à la Caravane du Rojava

Mardi 21 :

10h diffusion de tracts au marché de Suse

18h Plusieurs luttes No TAV se rencontrent : No Tav Val de Suse, No Tav Terzo Valico (Gênes-Sud Piémont) e No Tav Brescia (Lombardie)

20h dîner au presidio de Venaus

Mercredi 22 :

Petit déjeuner et repas devant les entrés du chantier prés de la Centrale électrique de Chiomonte

18h Rdv avec des luttes en défense du territoire dans les Quilombo (communauté de descendants des esclaves) du Brésil. Avec une projection vidéo.

20h dîner au presidio de Venaus. La cuisine est gérée par…”Fornelli in lotta”!

21h30 débat: Grèce, les enjeux après le referendum

Jeudi 23 :

10h diffusion de tracts au marché de Chiomonte

18h présentation de livre de Cristiano Armati “La scintilla, dalla Valle alla metropoli”

20h dîner. La cuisine est gérée par le Comité No TAV Turin et alentours

22h Concert de Egin en version acoustique

Vendredi 24 :

11h Assemblée de “Abitare nella Crisi” (habiter dans la crise), perspectives de lutte pour l’habitation (mouvement de mal logés)

…INITIATIVE DE LUTTE

Samedi 25 :

TOURNOI DE FOOTBALL

18h débat contre la loi italienne “Sblocca Italia” et “Grandi Opere” (grands oeuvres) : Mouvement No Tav, mouvement “No Ombrina”, mouvement “No à la déchetterie de Bagnoli” et Comités du Agro Caleno

20h dîner au presidio de Venaus

22h Concert: ELIO GERMANO et le BESTIE RARE

Dimanche 26 :

repos Résistante et fermeture du camping

traduit de l’italien depuis NoTAV.info.

Posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Grande marche No TAV de Chimilin au Val de Suse. Infos pratiques et suivi quotidien…

Alors que l’on s’achemine vers un redémarrage du chantier coté français, les opposants à la ligne TGV Lyon-Turin participent à une grande marche NO TAV entre Chimilin et le Mont Cenis du 30 juin au 12 Juillet 2015.

lire : Rejoignez la grande marche NoTav de Chimilin au Val de Susa

lire aussi le suivi quotidien de la marche NoTav.

 

– blog de la marche : http://marchenotav.noblogs.org

– adresse mail de la marche : marchenotav (at) rebellyon.info

– numéro de téléphone de la marche : 06.40.78.80.29

Posted in En France - Rhône-Alpes, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Compte rendu de la marche No TAV au Val de Suse du 28 juin 2015

arton3527-0258cLa lutte du Val de Suse en Italie contre le TAV (Treno ad alta velocità, ou train à grande vitesse) dure depuis le milieu des années 1990 et n’a cessé de démontrer l’absurdité de ce projet démesuré. Depuis près de vingt ans les opposants (No TAV) se mobilisent contre ce projet inutile et coûteux. Ce dimanche 28 juin une manifestation était organisée pour ouvrir le cycle de lutte de l’été. Récit d’un membre du groupe Regard Noir de la Fédération anarchiste.

Le rassemblement était donné à Exilles, un village de la vallée, pour 10h du matin. Sur la route nous croisons plusieurs barrages policiers, qui filtrent et fouillent les manifestants potentiels, en particulier les cars. Arrivés sur place vers 10h le cortège se met finalement en branle vers 11h30 en direction du chantier de Chiomonte où les travaux du TAV ont commencé. Nous sommes alors au moins 5000 à défiler ainsi à flanc de montagne. Pour quelqu’un d’habitué aux manifestations parisiennes, se retrouver dans ce cadre de montagnes alpines et de forêts est un agréable changement.

Le soleil tape dur et il nous faut bien une heure de marche, rythmée par des coups sur la barrière de sécurité routière, pour arriver à un croisement où le camion-sono s’arrête. Une bonne partie de la manifestation continue néanmoins et prend la route la plus directe vers le chantier, tandis que les personnes les plus déterminées commencent à se préparer à croiser la police. Loin de décourager les gens de s’y rendre la personne au camion-sono dénonce la militarisation de la vallée et déclare qu’il n’y aurait pas d’affrontement si ils ne s’opposaient pas à nous. Nous passons alors sous un viaduc, suivis par l’hélicoptère qui ne nous lâche plus depuis le début de la manifestation. Une demi-heure s’écoule avant que nous arrivions face aux forces de l’ordre, plantés au milieu de nulle part, positionnés dans un tournant et protégés par des blocs de béton auxquels sont fixés des grilles de métal.

Très rapidement la situation se tend, tandis que les militants No TAV qui ne sont pas prêts à l’affrontement refluent vers l’arrière, les canons à eau commencent à tirer et nous entendons le bruit caractéristique des lance-grenades et des lacrymo qui explosent, tandis que les palets de gaz retombent autour de nous. Dans le même temps, les premières lignes de camarades, protégés par des plaques de plexiglas tentent d’arracher les grilles à l’aide de grappins et de cordes, tout en répondant aux tirs de la police à l’aide de pierres et de feux d’artifice. Une bonne portion de la route est noyée sous le gaz et nous refluons rapidement hors de portée. Les camarades mieux préparés tiennent encore quelques minutes avant de se replier devant l’intensité de la violence policière et la solidité de leurs installations. Les personnes restées en arrière s’occupent des gens les plus touchés par les gaz, l’eau circule de mains en mains, de même que le citron et le maalox. Un peu remis les camarades retournent à la charge une seconde fois, mais n’auront pas plus de chance.

Nous nous replions tous en chantant un des slogans les plus caractéristiques de cette lutte et de cette situation en particulier « Si parta, si torna insieme / Chiomonte come Atene / Siamo tutti black bloc / Lo sbirro nel cantiere / Dovrà tremare / Se arrivano i no TAV / ALE ! ALE ! ALE ! » en français « On vient ensemble, on repart ensemble / à Chiomonte comme à Athènes / nous sommes tous des black bloc / le flic sur son chantier va trembler / car arrivent les no TAV« . En effet on m’avait parlé de cette lutte comme un bon exemple du respect de la diversité tactique, les gens ne cédant pas aux sirènes médiatiques les appelant à condamner les encapuchonnés comme on dit ici, tandis que les camarades choisissant l’affrontement, respectent ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se confronter à la police. La distinction entre les uns et les autres n’étant jamais aussi marquée et définitive. De même de nombreuses personnes font écran entre les camarades qui se changent en prévision des affrontements et les caméras ou les témoins gênants. Ce que j’ai pu en voir au cours de la journée m’a semblé confirmer ce que j’en ai entendu, même si tout ne doit pas être aussi rose.

Alors que nous refluons, les camarades en noirs, suggèrent de passer par un chemin détourné dans les bois pour tenter de surprendre la police à un autre endroit. N’étant pas suffisamment équipés nous ne les suivons pas, mais ils sont bien 200 à tenter le coup, cagoulés ou non. Nous remontons la route vers le carrefour jusqu’au camion-sono puis allons chercher la voiture laissée à Exilles pour rejoindre le reste des manifestants à Chiomonte, sur l’autre versant de la vallée. La journée n’est pas terminée, nous reprenons quelques forces sur la place de ce vieux village, puis vers 16h30 nous commençons à redescendre tous ensemble vers le chantier, cette fois par le bas de village. Nous rencontrons rapidement les lignes de police, protégées par le même système de grilles et de béton placé sur le pont qui enjambe la rivière de la vallée. Les slogans vont bon train face au policiers qui sont nombreux à nous toiser et la grille nous sert à marquer le rythme.

Vers 17h30, un peu fatigués par la journée et le soleil qui tape toujours nous décidons avec quelques camarades de prendre un peu de hauteur et de se mettre à l’ombre. Nous avons à peine quitté les premières lignes que le bruit des grenades retentit en cascade. Il est encore difficile de dire ce qu’il s’est exactement passé, mais d’après le site infoAut [1] il semblerait que les no TAV aient réussi à renverser les barrières, ce qui en retour à déclenché les tirs de lacrymo et une charge de la police sur le pont. Ce que j’ai vu de mon coté alors que je remontais pour éviter le nuage de gaz, c’est des camarades cachés sous les frondaisons pour éviter les caméras de l’hélico et se préparant dans l’urgence à répondre aux tirs, tandis que les gens qui remontaient les applaudissaient avec enthousiasme. De même par la suite, les tirs de feux d’artifice de nos camarades étaient ponctués sur les hauteurs par des applaudissements et des encouragements. Qu’on vienne me parler ensuite des black blocs qui sèment le désordre dans les manifestations… Cette image m’a fait chaud au cœur.

Ayant pris un peu de hauteur, les bruits de détonations se sont succédé, grenades contre feu d’artifice, jusqu’à ce que l’intensité du nuage de gaz que le vent poussait vers nous, nous force à remonter jusqu’au village. Il semblerait que des camarades aient profité de la confusion pour réussir à percer la zone rouge et à pénétrer sur le chantier. Éreintés, nous avons quitté le village en voiture vers 18h. En cours de soirée nous apprenons qu’à la fin de la mobilisation, peu après notre départ, les flics ont tenté de se venger bassement en arrêtant les militants du camion-sono, mais ils ont finalement été relâchés. Le nombre de blessés reste encore peu clair, mais il semblerait qu’aucune arrestation ne soit à déplorer.

Nous aurions beaucoup à apprendre de ce mouvement où militants révolutionnaires côtoient habitants de la région et militants associatifs, où militants non-violents ne s’en prennent pas aux « violents », et ou les militants voulant s’affronter avec la police ne se comportent pas comme un corps étranger au mouvement dans son ensemble. Ces distinctions médiatiques et policières n’ayant ici plus lieu d’être.

Pour en savoir plus : https://notavparis.wordpress.com/pourquoi-sopposer-a-la-ligne-grande-vitesse-lyon-turin

Un membre du Groupe Regard Noir de la Fédération anarchiste

Rejoignez la grande marche NoTav de Chimilin au Val de Susa

Quelques précisions

- Les horaires (des départs comme des discussions) sont pour l’instant donnés à titre indicatif. Nous mettrons à jour le blog au plus vite en cas de changement. De même nous préciserons encore un peu la nature des différentes marches dès que possible. Pour ceux qui viendraient à la journée, mieux vaut être en avance qu’en retard, la température monte vite et l’inertie collective ralentit souvent les départs… Si vous ne souhaitez / pouvez pas marcher, des véhicules devraient s’organiser chaque jour pour faire la navette, pour les enfants par exemple.

- Nous invitons chacun et chacune à participer à la mise en place d’espaces et d’activités spécifiques pour nos joyeux bambins.

- Des cantines (prix libre) seront assurées midi et soir, ainsi que la logistique générale du camp, mais n’hésitez pas à venir armés de tout ce qu’il vous semblera utile, partageable, nutritif : du pot de confiture à la crème solaire, de l’anti-moustique à la bouteille d’huile d’olive, de la gourde au véhicule de transport de troupes… et bien sûr une tente et un duvet.

- De la même manière, nous proposons des ballades et discussions, des concerts et des débats. Il sera toujours possible chaque matin de faire d’autres propositions pour rendre plus forts ces moments passés ensemble. Ainsi nous invitons ceux et celles qui connaissent l’histoire de ces régions, celles des étoiles qui les surplombent, celles des luttes passées et à venir, celle du passage d’Hannibal dans les Alpes, etc. à venir raconter tout ça, lors d’une ballade comme un soir au coin d’un feu, seul ou en équipe, que vous ayez marché 5 heures en grosses chaussures ou 100 mètres avec une canne.

- enfin, n’hésitez pas à nous rejoindre pour simplement partager un repas du soir ou une discussion endiablée.

A très vite. Summer is coming

Le Programme

JPEG - 138.6 ko

Jour 1 : mardi 30 juin. Chimilin / Verel de Montbel
8-9h : rendez-vous à Chimilin derrière la mairie pour un petit déjeuner
Puis départ pour une marche plutôt facile, avec pique nique au bord de l’eau.
Il est préférable que chacun vienne avec de quoi se nourrir pour le pique nique de midi (début des cantines le soir).
Dans l’après-midi : arrivée à Verel de Montbel
18h : Première assemblée de la marche / discussion d’introduction.

Jour 2 : mercredi 1 Juillet. Verel de Montbel
Au matin : exploration des zones de chantier, explications sur les travaux à venir.
15h : Grande assemblée contre le TGV Lyon-Turin
19h : Les 1000 raisons d’être contre le TGV. Discussion sur le projet / contre-expertises (côté français et côté italien) (à confirmer)

Jour 3 : jeudi 2 Juillet. Verel / Dullin
9h : Départ pour une marche assez courte quoique très pentue !
Midi : arrivée à Dullin
18h : discussion sur les formes d’organisations paysannes et agricoles face aux grands projets d’aménagement, d’ ici à Notre Dames des Landes

Jour 4 : vendredi 3 Juillet. Dullin / Saint Franc
9h : Départ de la marche et pique nique sur la route. Marche d’une quinzaine de km, relativement plate.
18h : histoire du mouvement No TAV italien (à confirmer)
Soir : théâtre + concert (à confirmer)

Jour 5 : samedi 4 Juillet. Saint Franc
Journée détente / Explorations
18h : discussion sur la lutte en cours au Québec contre le gaz de schiste (à confirmer)

Jour 6 : Dimanche 5 Juillet. Saint Franc / Chapareillan
La distance entre ces deux communes étant importante, plusieurs options s’offrent à nous et seront à discuter ensemble au matin (9h) :
Tôt : Faire un convoi voiture et avoir le temps d’explorer les futures zones de chantier à Chapareillan
Moins tôt : Aller en convoi au col du Granier pour +y pique niquer puis redescendre à pied sur Chapareillan pour ceux qui le souhaiteraient.
18h : discussion sur Kobane (à confirmer)

Jour 7 : lundi 6 Juillet. Chapareillan / Saint Sulpice
Encore une longue distance à parcourir, nous pensons de nouveau à un convoi. Il y a de nouveau plusieurs options :
un 1er convoi partant tôt déposerait ceux qui le souhaitent au point de départ d’une rando (de minimum 5 heures) en Belledone.
Un 2e convoi se rendrait directement à Saint Sulpice pour y explorer les zones de chantier.
A discuter ensemble au matin.
18h : Grande Assemblée No Tav

Jour 8 : mardi 7 Juillet. Saint Sulpice / Villarodin
Convoi. Exploration.
Soir : concert suivi d’une boum

Jour 9 : mercredi 8 Juillet. Villarodin
Explorations des zones de chantier
18h : discussion sur les luttes anti – THT, éolienne, nucléaire..

Jour 10 : jeudi 9 Juillet. Villarodin / Refuge de montagne
Journée en montagne, repas et récits (appel aux conteurs et autres astrologues)

Jour 11 : 10 Juillet. Refuge / Mont Cenis / Venaus
Départ de la marche à 9h, environ 3 heures jusqu’au bord du lac,
Pique nique et retrouvailles avec les Italiens.
Dans l’après-midi, descente vers Venaus, possibilité de marcher ou de descendre en convoi

10-11-12 juillet : journées italiennes

JPEG - 426.5 ko

Marchenotav (at) rebellyon.info
//marchenotav.noblogs.org

Posted in En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

[No TAV Chambéry] Il doit passer par ici… Passera-t-il par là ?

La Maurienne a payé un lourd tribu à l’emploi, vallée industrialisée, elle en garde encore les stigmates. La population voit, avec craintes les fermetures successives des bastions locaux d’emploi et se raccroche au moindre espoir d’avenir pour elle-même et ses enfants.

Les politiciens locaux ont tout de suite senti la manne électorale qu’il pouvait tirer d’un tel projet. Elus pour restaurer l’emploi dans la vallée, programme qu’ils savaient eux-mêmes abscons, ils pourront enfin se glorifier d’une concrétisation de promesses électorales faites « au doigt mouillé » pouvant enfin surenchérir sur la soit disant nécessité impérieuse et le nombre délirant d’emplois induits. Le grand patronat l’a bien compris, il sait jouer de telles marionnettes…
Alors que de nombreuses données chiffrées prouvent l’inutilité d’un tel projet à la fois pour réduire la pollution et améliorer la situation économique de nos vallées, on oublie qu’il obéit à un impératif vis-à-vis duquel, la rentabilité, les populations, les paysages … ne sont que des aléas collatéraux. En ces temps de difficultés, les lobbies du CAC 40, jouent les « danseuses » auprès de l’Etat pour que leurs actionnaires conservent leurs dividendes. A la botte de ces obligés, capitalistes, ce dernier, ne pouvant faire passer l’argent des contribuables directement dans les caisses de la grande industrie (BTP entre autres…), décide d’ une politique de grands travaux…inutiles, d’autres en d’autres temps ( Hitler, Mussolini…) ont utilisés les même moyens pour renflouer les caisses de ces pauvres grosses boites. Ce projet financé par les justiciables, français, italiens et européens est conçu pour une utilisation essentiellement privée, au moins pour le fret. Pour ce qui est des voyageurs, ce qui est vendu est le gain de temps entre Lyon et Turin ( Paris et Milan), il est fort à parier que la desserte de Saint Jean de Maurienne, qui ferait perdre au moins ¼ d’heure sera zappée pour cause de non rentabilité.
Que restera-t-il réellement à la Maurienne et aux mauriennais après un tel aménagement présenté comme une panacée par les élus de tous bords, surfant sur la détresse actuelle face à l’emploi? Certes d’autres cicatrices, d’autres pestilences lancées comme du vitriol pour mieux continuer à la défigurer : 130 emplois pérennes, un petit millier de boulots occasionnels va se répartir entre français, italiens et européens. Les grosses entreprises ont leurs troupes de spécialistes, elles ne laisseront à la sous-traitance (comme pour les JO) des miettes empoisonnées. Et… 10 millions de mètres cubes de déblais aux poussières cancérigènes…
De l’industrie lourde à l’industrie chimique, la Maurienne a servi de zone d’exploitation à des entreprises plus polluantes les unes que les autres. Venant à la rescousse de l’exode rural, l’industrie a posé sa patte sur le bassin d’emploi que constituait une vallée propice à la houille blanche et en manque de terres agricoles pour tous.De ce fait la Maurienne a toujours été dépendante d’un développement imposé par l’extérieur, et qui peut le plus peut le moins… une récession, actuellement…
Cette vallée était (est ?) riche (énergie, mines, élevage, viticulture…). Ces richesses ont été ponctionnées par des intérêts extérieurs qui s’ils lui ont donné un grand bol d’air (fluoré) en terme d’emploi n’ont jamais permis à ses habitants de s’en saisir pour un bien-être commun et un développement le moins dépendant possible des vicissitudes extérieures (mondiales). Qu’en sera-t-il de la vallée quand les espoirs de développement de ses habitants seront enterrés sous 12 pyramides de Khéops de déblai ? Il est grand temps de réagir sachant que l’atteinte portée à l’existant risque de ne laisser au futur qu’un champ de ruine toxique.
Comité No TAV Chambéry – 14 juin 2015
Posted in En France - Rhône-Alpes | Tagged , , | Leave a comment

[Paris] Présentation de la marche No Tav de juillet 2015 aux Francs-Tireurs – dimanche 14 juin à 18h

Du 30 juin au 13 juillet, une marche No Tav est organisée de Lyon à la Val de Suse. Pour en savoir plus sur les objectifs et la logistique de la marche, une présentation-bouffe est organisée aux Francs-Tireurs le dimanche 14 juin à 18h.

Venez nombreux/ses !

Comité No TAV Paris

Squat des francs-tireurs : 13 rue des Francs-Tireurs à La Courneuve (Rer B : La Courneuve)

______________________________________________________________________

Le parcours de la marche…

sortiercalque

Cliquez pour agrandir

Comme annoncé aux quatres coins du pays la grande Marche Notav de cet été est bel et bien lancée. Il aura fallut du temps, et de multiples rencontres pour en arriver là. En esperant que tout ça se renforce jusqu’au départ de la Marche et puisse se prolonger bien après l’arrivée.
Voici donc un programme de la quinzaine qui, sous couvert de quelques changements est l’itinéraire tracé pour début juillet.
Le détail de chacune des étapes arrive bientôt, au programme, des journées de marche, explorations, mais aussi des discussions, concerts et autres spectacles…
Rejoignez-nous pour un, deux, ou quinze jours…
A très bientôt

Départ
//////30 Juin//////

Chimilin – Verel de Montbel
15 km

//////1 Juillet//////

Verel de Montbel
Vadrouille & exploration

//////2 Juillet//////

Verel de Montbel – Dullin
***8km***

////////3 Juillet///////

Dullin – St Franc
***12 km***

//////4 Juillet//////

St Franc – Chapareillan
***30km***
Rando, Convoi de Voiture, Cheval…

/////5 Juillet///////

Chapareillan
Vadrouille & exploration

//////6 Juillet/////

Chapareillan – La Chambre
***30 km***
Rando, Convoi de voiture, Cheval…

/////7 Juillet////////

La Chambre – Villarodin
Rando, Convoi de voiture, Cheval

/////8 & 9 Juillet/////

Villarodin
Vadrouille & Exploration

////10 Juillet//////

Passage au Mt Cenis
Retrouvaille et pic nic au sommet avec les italiens

Arrivée
///////11 & 12 Juillet///////

Campeggio de Venaus avec les italiens
Discussions & explorations

cartedef

_______________________________________________________________________

Présentations :

Le 15/01/2015

« Salut à toutes et à tous,

Attention danger, le TAV se remet en route. Et nous alors ?

Les promoteurs de la ligne TGV Lyon-Turin annonçaient la reprise des travaux pour Janvier 2015, à St Martin la porte (en Maurienne). Pourquoi ? Et bien parce qu’ils ont le champ libre. En France la mobilisation contre le TAV n’a jamais vraiment décollé et ils en profitent. Le percement du tunnel entre Saint-Martin-la-porte et le village de Chiomonte va sans doute débuter cette année. Plus les travaux avancent, plus il semble difficile de s’opposer aux aménageurs. Il reste encore beaucoup de choses à imaginer pour que le projet soit abandonné. Dès lors, il nous paraît particulièrement opportun de dépasser les discours proposant un TAV « vert » ou de simples alternatives au tracé prévu. Il est temps de se rendre ensemble sur les lieux des travaux. C’est en ayant une présence sur place que nous pouvons être efficaces et effectifs pour empêcher ou ralentir le chantier.
En Italie, dans le Val de Suse les travaux avancent à pas de fourmis grâce à la mobilisation quotidienne des habitantEs de la vallée mais aussi de tout un tas de gens venus des 4 coins de la botte pour leur prêter main forte.

Depuis trop longtemps en France nous attendons que les italienEs amènent seuls la victoire. De l’autre côtés de la frontière, chaque années depuis 2005 des manifestations de plus 60000 personnes se retrouvent face à la police, l’armée, la mafia. L’année dernière les NOTAV ont marché dans la vallée, d’Avigliana à Chiomonte, en s’arrêtant dans les villages. Ils mangeaient ensemble, marchaient ensemble, dormaient sur des terrains prêtés par des habitants. Ils prenaient le temps, celui qui va disparaître avec le TGV.

De là est née l’envie de faire une marche de quelques jours cet été en juillet, de ce coté ci de la frontière. Faire un bout du tracé, à pied, entre Lyon et le Val de Suse; s’arrêter là où les gens veulent bien nous accueillir pour une nuit ou deux, prêter une grange ou un bout de terrain. Nous voudrions organiser des concerts, projections, discussions, faire des courses d’orientation, construire des cabanes…

Sans avoir la prétention d’être des milliers, nous aimerions au moins que ça permette de parler du projet et de cette lutte qui dure depuis plusieurs années pour l’empêcher ; et pourquoi pas que d’autres luttes se croisent, se mêlent à cette occasion. Alors, si vous êtes prêtEs à faire un bout de marche avec nous, à organiser avec ou sans nous dans votre commune un concert ou un buffet ; si vous êtes prêtEs à nous accueillir, ou simplement venir un soir raconter vos histoires sur la lutte contre le Lyon Turin (et d’autres), vous êtes invité à nous répondre au plus vite, pour que l’on puisse ensuite se rencontrer et s’organiser ».

Ajout du 15 mars :

« Salut à toutes et à tous,

Nous espérons que cette nouvelle lettre vous trouvera plein de vitalité et d’entrain à la perspective de cheminer ensemble entre Lyon et Turin du 30 juin au 12 Juillet. Notre première invitation ayant rencontré un certain écho et quelques questions, nous venons par la présente clarifier certaines de nos intentions.

Il ne s’agit pas d’une marche sur le palais d’hiver ou un quelconque autre lieu de pouvoir ou institution. Nous ne sommes pas à la recherche de symbole. Marcher le long du tracé du TGV c’est se donner les moyens d’apprivoiser des territoires, de se rencontrer. C’est un repérage, une reconnaissance en vue d’une reprise des travaux donc des hostilités. Cette marche s’apparente aux « passeggiata » dans le Valsusa organisée régulièrement pour permettre d’appréhender la montagne, rendre praticable les sentiers, se familiariser ensemble avec les chemins de traverse.

Pour être tout à fait honnête il nous faut expliquer que nous ne marcherons pas de Lyon à Turin. Sur les 15 jours que nous passerons ensemble, nous marcherons certains jours entre deux étapes, d’autres jours autour du camp pour aller découvrir tel chantier qui va bientôt commencer.

Nous ferons des journées au même endroit, avec des assemblées. Nos soirées seront ponctuées de discussions sur les luttes d’ici ou là, mais aussi de concerts et de grands festins. Plus que tout, c’est un temps que nous nous donnons pour vivre ensemble, nous rencontrer. Sortir de l’isolement et allier nos forces. C’est un moment, qui, on l’espère, en appellera d’autres. Trois grandes zones se dessinent : l’avant-pays savoyard, la Chartreuse et la Vallée de la Maurienne.

Des marcheurs.es determiné.es! »

_______________________________________________________________

Textes et infos sur la marche publiés sur http://marchenotav.noblogs.org/

E-mail : marchenotav (at) rebellyon.info

_______________________________________________________________

Posted in En France - Île-de-France | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Rassemblement contre la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin à Chapareillan (Isère)

CCLT-flyer a6

Rassemblement dimanche 14 juin au stade de Chapareillan (38) à partir de 11 heures pour un pique-nique, des discussions et une promenade en protestation contre le projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin.

Le CCLT (Collectif Contre le Lyon-Turin) organise un grand rassemblement de tous les citoyens qui souhaitent marquer leur opposition au projet de la nouvelle ligne Lyon-Turin.

Ce projet ferroviaire est inutile. Il est dangereux pour l’environnement et le cadre de vie de tous les habitants.

Cette infrastructure d’un coût exorbitant portera une atteinte irrémédiable à l’environnement sur tout le tracé (terres agricoles saccagées, tunnels qui risquent de tarir les sources, parc de Chartreuse mis en danger, vallées coupées en deux…).

Nous devons exiger le report des camions et des marchandises sur le train tout de suite et pas dans 30 ans pour 30 milliards d’euros, car la capacité de la ligne existante est largement suffisante pour le faire !

Rendez-vous pour dire non au Lyon-Turin dimanche 14 juin 2015 sur le stade de Chapareillan (38) à partir de 11 heures.

Amenez votre pique-nique à partager ! Une buvette est organisée, suivie d’une promenade animée et musicale le long du tracé.

Nous comptons sur vous ! Venez en famille, entre ami-e-s, seul-e pour nouer des liens…

Contact : cclt@laposte.net

Posted in En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , | Leave a comment

Manif anti-TAV le 13/06 à Donostia/San Sebastian

Manif anti-TAV le 13/06 à Donostia/San Sebastian

Manifestation pour la paralysie du TAV le 13 Juin à Donostia:

Différents mouvements, syndicats et organisations sociales ont organisé une manifestation, pour l’arrêt du TAV le samedi 13 Juin. Cette manifestation qui partira à 17’30h de Alderdi Eder à Donostia,. L’appel à cette mobilisation organisée sous le thème  « STOP au TAV MAINTENANT! Assez de gaspillage! Nous devons décider entre tous/tes » a agglutiné le soutien de nombreux groupes et organismes (Atxikimenduak / Adhesiones – Blog informativo sobre la campaña / Kanpaña informatiboaren bloga).

Il s’est écoulé huit ans depuis que les travaux du TAV ont commencé. Nous avons assisté à l’effondrement d’un mythe. Ces huit dernières années nous ont démontré l’infaisabilité du TAV et qui plus est sans aucun avantage social. L’échec de ce projet dilapide des millions destinés au secteur social  où ils sont puisés et cela provoque de graves dommages à niveau social, économique et environnemental. Cette politique est en train de provoquer de très graves problèmes et ils le seront encore plus si nous n’arrêtons pas cette folie: Plus nous tarderons à l’arrêter et plus la catastrophe écologique sera majeur ainsi que les pertes économiques et les conséquences sociales.

Ceux qui tentent d’imposer ce projet ne nous disent pas combien ils ont dépensé jusqu’à présent, ils ne savent pas non plus combien il va falloir encore dépenser, ni quand ils vont terminer ces travaux. Il y a de plus en plus d’incertitudes au sujet du plus important investissement jamais réalisé en Euskal Herria et qui est totalement déconnecté tant de Paris que de Madrid. D’autre part, les temps prévus pour unir Bilbo, Gasteiz et Donostia ne cessent d’augmenter et rejoignent pratiquement ceux d’une voiture ou d’un autobus. Le TAV en Navarre est tout aussi absurde : il va de nulle part à nulle part et n’a de connexions ni avec la Communauté Autonome Basque ni avec l’Aragon.

On nous a imposé un projet qui nous a été présenté comme stratégique. Le grand élan économique que les travaux devaient apporter, selon ses promoteurs, n’a pas été au-delà des poches des grandes entreprises de construction qui marchent, ici et là, main dans la main avec les partis politiques, comme en témoigne ces cas de corruption de plus en plus nombreux. La précarité et les accidents du travail sont le lot des ouvriers qui travaillent à la construction du TAV, une grande partie d’entre eux travaillent en sous-traitance dans des conditions de sécurité minimes, ce qui a déjà provoqué 7 morts.

Les responsables de ce gaspillage, le PNV, l’UPN-PP et le PSE-PSOE-PSN n’ont aucun scrupule à dépenser, année après année, une grande partie des budgets qu’ils gèrent dans la construction du TAV. Ils savent qu’ils doivent emprunter cet argent et ils endettent de plus en plus leurs gouvernements respectifs.

Compte tenu de cette grave situation, les  collectifs  et organisations qui convoquent à cette manifestation exigent :

1.- Que  les travaux du TAV soient immédiatement paralysés.

2.- Que tous les budgets destinés à ce fastueux projet soient réorienté vers les besoins les plus pressants de notre société comme la Santé, l’éducation, le logement, les services sociaux … Pas un euro de plus ne doit aller au TAV !

3.- Qu’un débat technique, sociale et politique soit ouvert parallèlement à un processus participatif d’information et de décision populaire sur cette infrastructure, pour pouvoir décider ce qu’il faut faire à l’avenir.

Dans ce contexte, nous appelons tout quidam, toute association à se joindre à la manifestation que nous allons faire à Donostia le 13 Juin afin de paralyser le TAV.

Organisateurs: AHT Gelditu! Elkarlana, Mugitu! Mugimendua, Fracking EZ, Ekologistak Martxan, Eguzki, LAB, STEE-EILAS, ESK, EHNE, CNT, CGT-LKN Euskadiko, HIRU, Berriotxoak, Duintasuna, Euskal Herriko Bilgune féministe ernai, Ikasle Abertzaleak, Gazte Abertzaleak, Komite Internazionalistak, Askapena , EHE, KEM-MOC, Sare Anti-Faxista, EH Sozialista, Ruti-Distri, Mutriku Natur Taldea, ET PLUS …

Contact: 654480589

Texte publié sur ACE Hendaye.

Posted in Pays Basque - Euskal Herria | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Présentation de la marche NO TAV. Des assemblées à Grenoble, Lyon…

MNT Couleur

Salut à toutes et à tous,

Nous espérons que cette nouvelle lettre vous trouvera plein de vitalité et d’entrain à la perspective de cheminer ensemble entre Lyon et Turin du 30 juin au 12 Juillet. Notre première invitation ayant rencontré un certain écho et quelques questions, nous venons par la présente clarifier certaines de nos intentions.

Il ne s’agit pas d’une marche sur le palais d’hiver ou un quelconque autre lieu de pouvoir ou institution. Nous ne sommes pas à la recherche de symbole. Marcher le long du tracé du TGV c’est se donner les moyens d’apprivoiser des territoires, de se rencontrer. C’est un repérage, une reconnaissance en vue d’une reprise des travaux donc des hostilités. Cette marche s’apparente aux « passeggiata » dans le Valsusa organisée régulièrement pour permettre d’appréhender la montagne, rendre praticable les sentiers, se familiariser ensemble avec les chemins de traverse.

Pour être tout à fait honnête il nous faut expliquer que nous ne marcherons pas de Lyon à Turin. Sur les 15 jours que nous passerons ensemble, nous marcherons certains jours entre deux étapes, d’autres jours autour du camp pour aller découvrir tel chantier qui va bientôt commencer.

Nous ferons des journées au même endroit, avec des assemblées. Nos soirées seront ponctuées de discussions sur les luttes d’ici ou là, mais aussi de concerts et de grands festins. Plus que tout, c’est un temps que nous nous donnons pour vivre ensemble, nous rencontrer. Sortir de l’isolement et allier nos forces. C’est un moment, qui, on l’espère, en appellera d’autres. Trois grandes zones se dessinent : l’avant-pays savoyard, la Chartreuse et la Vallée de la Maurienne.

D’ici là, il y a fort à faire. Nous proposons des assemblées :

  • le 29 mai à Grenoble (18h), 38 rue d’alembert (suivie d’un concert de soutien)

  • le 3 juin à Lyon (18h), à la Gryffe, rue Sébastien Gryphe, Lyon 7e

  • Le 6, au Bugey c’ trip, discussion/table de presse http://rebellyon.info/Bugey-c-trip-ete-4-Cormaranche-en-Bugey.html
  • Le 7 , à Bure, à la maison de la Résistance
  • Le 8  à 19h, à Nancy, au Centre Culturel Autogéré de Nancy
  • Le 12  à 19h, dans le Morvan, au café le “Carrouège”, Carrefour de Vauclaix
  • Le 14 , à 18h , à Paris aux Francs-Tireurs
  • Le 14 à Chapareillan, journées internationales contre le TGV Lyon-Turin
  • Le 17 à L’ Alterlocal à Cran Gevrier, (présentation de la Marche) , concert
  • Le 19, à Dijon, au Tanneries II (présentation de la Marche suivie d’une soirée de soutien)

Des marcheurs.es détermine.es !

JPEG - 4.6 Mocartedef

Pour avoir plus d’informations sur la marche écrire à marchenotav (at) rebellyon.info et voir sur http://marchenotav.noblogs.org/

Posted in En France, En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

GRANDE MARCHE NO TAV entre Lyon et le Val de Susa du 29 juin au 12 juillet

Tavconf

affichefinaleeeee

Posted in En France, En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Marche NOTAV du 29 juin au 12 juillet 2015 – Appel à dons

appeldons

Posted in En France, En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

A Montpellier, un projet inutile et imposé de plus sur le quai !

Montpellier est une ville désormais habituée aux fantasmes ubuesques des politiciens qui la dirigent. Hier avec Georges Frêche, qui nous à légué le lourd fardeau d’un urbanisme complètement délirant, opérant un mélange terrifiant entre volonté ultra-sécuritaire, et un marchandisation à outrance.

garetgvAujourd’hui, les traditions perdurent, et un nouveau projet urbain délirant, parmi tant d’autres, et à nouveau sur les rails à Montpellier.

A côté du château de la Mogère, et non loin du centre commercial Odysseum, dans un espace déjà lourdement impacté par des constructions nuisibles, telles que le doublement de l’autoroute A9, il est prévu l’implantation d’une nouvelle gare TGV, accompagnée d’un nouveau quartier, « Oz ».

Noyant sous le béton plus de 300 hectares, ce nouveau quartier est l’unique véritable justification de cette gare. Celà entraînera une imperméabilisation massive d’une zone facilement inondable. Et ce, juste à côté de 12 voies d’autoroutes.

La qualité de vie est encore une fois sacrifiée, à Montpellier, sur l’autel des intérêts Financiers et de la mégalomanie urbaine d’élus et de technocrates locaux.

Il est impossible de ne pas voir une analogie entre cet énième grand projet nuisible et imposé, et tous ceux qui, partout en France écrasent des quartiers ou des zones agricoles.

Le SCALP – No Pasaran 34, engagé, au sein du réseau No Pasaran, contre la dépossession de nos lieux de vie, de promenade et de loisirs s’engage résolument contre ce projet imposé.

Il est temps de reprendre nos vies et nos territoires en main, et ne plus laisser à d’autres, qu’ils soient technocrates, hommes d’affaires ou politiciens, le soin de décider à notre place du devenir du monde qui nous entoure.

SCALP – No Pasaran 34 – www.scalp34.wordpress.com

Le site du collectif contre la deuxième gare TGV à la Mogère : http://garetgv.free.fr/

Posted in En France | Tagged , | Leave a comment

Organisation d’une marche No TAV pour l’été 2015 en France….

affichefinaleeeeeLe 15/01/2015

Salut à toutes et à tous,

Attention danger, le TAV se remet en route. Et nous alors ?

Les promoteurs de la ligne TGV Lyon-Turin annonçaient la reprise des travaux pour Janvier 2015, à St Martin la porte (en Maurienne). Pourquoi ? Et bien parce qu’ils ont le champ libre. En France la mobilisation contre le TAV n’a jamais vraiment décollé et ils en profitent. Le percement du tunnel entre Saint-Martin-la-porte et le village de Chiomonte va sans doute débuter cette année. Plus les travaux avancent, plus il semble difficile de s’opposer aux aménageurs. Il reste encore beaucoup de choses à imaginer pour que le projet soit abandonné. Dès lors, il nous paraît particulièrement opportun de dépasser les discours proposant un TAV « vert » ou de simples alternatives au tracé prévu. Il est temps de se rendre ensemble sur les lieux des travaux. C’est en ayant une présence sur place que nous pouvons être efficaces et effectifs pour empêcher ou ralentir le chantier.
En Italie, dans le Val de Suse les travaux avancent à pas de fourmis grâce à la mobilisation quotidienne des habitantEs de la vallée mais aussi de tout un tas de gens venus des 4 coins de la botte pour leur prêter main forte.

Depuis trop longtemps en France nous attendons que les italienEs amènent seuls la victoire. De l’autre côtés de la frontière, chaque années depuis 2005 des manifestations de plus 60000 personnes se retrouvent face à la police, l’armée, la mafia. L’année dernière les NOTAV ont marché dans la vallée, d’Avigliana à Chiomonte, en s’arrêtant dans les villages. Ils mangeaient ensemble, marchaient ensemble, dormaient sur des terrains prêtés par des habitants. Ils prenaient le temps, celui qui va disparaître avec le TGV.

De là est née l’envie de faire une marche de quelques jours cet été en juillet, de ce coté ci de la frontière. Faire un bout du tracé, à pied, entre Lyon et le Val de Suse; s’arrêter là où les gens veulent bien nous accueillir pour une nuit ou deux, prêter une grange ou un bout de terrain. Nous voudrions organiser des concerts, projections, discussions, faire des courses d’orientation, construire des cabanes…

Sans avoir la prétention d’être des milliers, nous aimerions au moins que ça permette de parler du projet et de cette lutte qui dure depuis plusieurs années pour l’empêcher ; et pourquoi pas que d’autres luttes se croisent, se mêlent à cette occasion. Alors, si vous êtes prêtEs à faire un bout de marche avec nous, à organiser avec ou sans nous dans votre commune un concert ou un buffet ; si vous êtes prêtEs à nous accueillir, ou simplement venir un soir raconter vos histoires sur la lutte contre le Lyon Turin (et d’autres), vous êtes invité à nous répondre au plus vite, pour que l’on puisse ensuite se rencontrer et s’organiser.

Un Collectif de Lyon, Suisse, Chartreuse et Grenoble contre le TGV Lyon-Turin
marchenotav@rebellyon.info

———————————-

cartepostale3final cartepostale1final

        carte postale verso

cartepostalefinale4cartepostalefinale5

——————————–

texte publié sur MarcheNoTAV.noblogs

Posted in En France - Rhône-Alpes, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , , , , , , | 9 Comments

Samedi 21 février 2015 à Turin : manifestation populaire No TAV contre la répression

Posted in En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , , | Leave a comment