Appel à la mobilisation des Rhône-Alpins de la part des opposants italiens au TGV Lyon-Turin

Joints hier 27 juin au téléphone, des opposants italiens au TGV Lyon-Turin ont demandé de faire passer cet appel qui demande des contacts et de l’aide.

« Nous étions 40 000 oppo­sants au TGV Lyon-Milan à mani­fes­ter à Suse [1] le 4 juin 2005. La plus grande mani­fes­ta­tion jamais vue à Suse, avec la pré­sence des habi­tants du Val d’Aoste aussi contre ce projet.

Actuellement nous sommes des mil­liers mobi­li­sés chaque jour avec deux assem­blées per­ma­nen­tes qui regrou­pent un mil­lier de per­son­nes, l’une à Borgone [2], l’autre un peu plus bas dans la vallée. A cette assem­blée de Borgone, il y a autant de vieilles per­son­nes que de jeunes, chose jamais vue jusqu’à pré­sent.

Le repré­sen­tant de la pré­fec­ture de police de Turin est venu nous voir pour nous assu­rer que nous ne serions pas atta­qués par la police car il n’avait rien contre nous, mais que si Rome le deman­dait il le ferait …

A la suite de la mani­fes­ta­tion gigan­tes­que du 4 juin, la pré­si­dente de cette région du Piémont diri­gée par la « Gauche » a demandé un mora­toire de 3 mois à l’Etat que celui ci a refusé.

Les habi­tants du Val Susa sont pré­sen­tés dans la presse et à la télé comme des arrié­rés et des conser­va­teurs, l’Etat et les médias pré­sen­tant le com­por­te­ment des Français et sur­tout ceux de la région Rhône-Alpes comme exem­plaire : En France, les tra­vaux ont déjà com­mencé, avan­cent rapi­de­ment, et la popu­la­tion est entiè­re­ment d’accord avec le TGV. »

En fai­sant l’ana­lo­gie avec la lutte des pay­sans du Larzac où l’oppo­si­tion à l’exten­sion du camp mili­taire était `immense et assez diver­si­fiée’ les habi­tants de la vallée deman­dent donc que des per­son­nes de la région Rhône- Alpes vien­nent nous voir pour dis­cu­ter avec nous, pour écouter nos argu­ments et peut-être nous aider.« 

Contacts : post­mas­ter(aro­base)spin­ta­dal­bass.org et voir le site Comitato NO TAV

Zone concer­née par le tracé de la ligne TGV lyon-Turin en Italie :

Notes

[1Suse (Susa) : 10 000 hbts, 1re ville en Italie après le col du Mont-Cenis, à 50 km de Turin

[2Borgone : petite ville de 2127 hbts à mi-chemin entre Suse et Turin

publié sur Rebellyon.

This entry was posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.