Val Susa : mega manif de 40 000 personnes contre le projet TGV Lyon-Turin

Le 4 juin 2005 à 9h30 a démarré la plus grosse concentration de protestations contre le projet de ligne de ferroutage TGV Lyon Turin, dans un Val Susa très endommagé déjà par une ligne de chemin de fer internationale, une autoroute internationale, et deux routes nationales… (Voir l’appel à manif publié sur Rebellyon).

C’est un projet pha­rao­ni­que que de percer la mon­ta­gne sur 52 Km dans le Val Susa, en Italie, pour per­met­tre la cons­truc­tion de 300 km de rails entre Turin et Chambéry. Ce nouvel axe fer­ro­viaire est néces­saire au pas­sage de 40 mil­lions de tonnes de mar­chan­di­ses par an entre la France et l’Italie, contre les dix mil­lions de tonnes actuels trans­por­tés par la route.

La somme de l’argent public néces­saire se monte à 12 mil­liards d’Euros tota­le­ment pris en charge par les citoyens Italiens et Français. Jusqu’à main­te­nant les socié­tés pri­vées n’ont pas encore mis un Euro en jeu. Bien sûr les béné­fi­ces du dépla­ce­ment de la mar­chan­dise vont entrer dans les poches des indus­triels et non pas des citoyens, comme cela se passe dans le sys­tème capi­ta­liste libé­ral.

Par contre, la vie et la dignité des habi­tants de la zone affec­tée par les tra­vaux, tout au long du Val Susa, ne sont pas prises en compte, face aux inté­rêts impé­ra­tifs de la bour­geoi­sie inter­na­tio­nale. Plus de 10 ans de pro­tes­ta­tions, de mani­fes­ta­tions, de contre-infor­ma­tions, de pour­par­lers et de dis­cus­sions avec les auto­ri­tés poli­ti­ques, sur­tout ita­lien­nes, n’ont pas servi à grand chose…

Cette fois, c’est une par­ti­ci­pa­tion mas­sive des habi­tants du Val Susa qui s’est dérou­lée pour empê­cher la cons­truc­tion de cette ligne inu­tile et dévas­ta­trice, avec un groupe anar­chiste nom­breux, et une occu­pa­tion sym­bo­li­que du site où le chan­tier va démar­rer.

publié sur Rebellyon.

This entry was posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.