11 avril, journée de lutte contre le TAV [en direct]

(dernière mise à jour à 23h30)

22h23. À Terzigno (près de Naples) 150 personnes, réunies en assemblée, se dirigent vers la décharge pour bloquer l’auto-compacteur toute la nuit. (Il s’agit d’une lutte de plusieurs années contre une « maxi-décharge »)

20h17. Le cortège de Turin pénètre dans la gare de Porta Nuova.

18h20. Le blocage de l’autoroute A32 continue, celui de la nationale 24 est terminé.

16h17. Blocage de la route nationale 24 à Turin.

16h. À Milan, la Banca Intesa est occupé.

– À Gênes, le siège du Pd (Parti démocrate) est occupé.

– À Consenza (Calabre), la gare est bloquée, retardant les trains de la ligne vers Reggio-Emilia et de l’Eurostar vers Rome.

15h25. Assemblée sur l’autoroute, cette après-midi à 17h30, au tunnel Prapontin, avant  Bussoleno.

15h. « Une vingtaine d’activiste No-Tav » bloquent la route nationale 24 au niveau de Chianocco (sortie Bussoleno). Les gens continuent à venir tenir le blocage. L’autoroute A32 est toujours bloquée.

– Des No-Tav envahissent la gare de Bergamo.

13h40. Après avoir pénétrés dans sur le terrain du futur chantier, les No-Tav font face aux flics. La situation est très tendue.

13h. Plusieurs mètres de grillage sont découpés. Marisa, la dernière « propriétaire » du terrain convoquée par LTF (Lyon Turin Ferroviaire), s’est attachée aux grilles sur son terrain. Trois autres femmes cherchant à la rejoindre sont arrêtées, puis relâchées peu de temps après. Les expropriations sont interrompues. Les flics entourent les manifestants des deux côtés, la seule voie d’issue est par la montagne.
L’autoroute est toujours bloquée.

10h. Une centaine de lycéens ont bloqué l’autoroute pour Bardonecchia à hauteur de Chianocco, en rassemblant du mobilier urbain. Ils viennent de plusieurs lycées de la vallée.

9h. L’appel des « propriétaires » du terrain de la Baita Clarea a commencé devant la centrale électrique de Chiomonte.  Des dizaines de No Tav sont présents.

– À Rome, la via Ostensie est bloquée.

8h. La ligne de train Milan-Lecco a été bloquée pendant 20mn, au niveau de la station d’Arcore. La ligne Milan-Bergamo a également été retardée.

– Le périphérique de Rome a été bloqué au niveau de Scalo Lorenzo

10 avril.  Irruption au Corriere della Sera

Mardi 10 avril, 16h : irruption d’un groupe No-Tav au Corriere della sera, via Solferino.

1. Pénétrer les sièges des organes d’informations, non pour contester les choix éditoriaux, ou répéter encore une fois que les journalistes sont des pourritures. Nous notons que ceux-ci se sont très souvent rendus complices et acteurs de la répression, livrant témoignages et photos à la police et à la justice, et construisant un imaginaire qui criminalise et donc tente d’isoler toutes les luttes en cours.

2. La question n’est pas d’instaurer un dialogue, s’asseoir avec tel ou tel journaliste pour chercher quelque chose de bien à écrire. Il s’agit d’imposer à un journal du contenu. Non pas pour alimenter le débat, mais pour relancer la lutte, pour donner de la visibilité malgré le voile médiatique sur la journée du 11 avril et sur les camarades encore détenus.

3. La trentaine de No-Tav qui ont fait irruption dans le bureau du sous-directeur du Corriere della sera n’avait qu’un intérêt : que ce communiqué soit publié. Ce n’était pas de se donner de quelconques illusions sur la manière dont sera commenté et criminalisé cette pratique simple et reproductible partout.

Voici le communiqué :

MILANO – 10/04/2012
Quelques No-Tav milanais ont occupé la rédaction du Corriere della sera, via Solferino, répondant à l’appel du Val Susa. Ils veulent que soit publié le présent communiqué.
Le Val Susa est déjà partout : mercredi 11 avril, il y aura des manifestations, blocages et actions dans toute l’Italie.
À Milan, la manifestation est à 18h, piazzale Cardona.
LE TAV NE SE FERA JAMAIS.
LIBERTÉ IMMÉDIATE POUR TOUS LES INCULPÉS NO-TAV.
BLOQUER TOUT, DE PARTOUT !
Liberté pour Celo, Lollo, Mau et Nic !

Nous avons tenu tous les engagements, et allons de l’avant.

 

SOURCES : No Tav Liberi, annares-info, info-aut, libera tutto, des ennemis (la Repubblica, Monza Today) …

This entry was posted in Actions de solidarité, Ailleurs, autres luttes, En France, En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.