26 janvier 2012 – Vague d’arrestations contre les No-TAV

Le matin du 26 janvier, à travers une bonne partie de l’Italie, les flics politiques italiens (Digos) en coordination avec les autres corps de police, ont arrêté 39 camarades italiens et un camarade français. Jusqu’à maintenant l’identité de ce dernier et le lieu de son arrestation restent inconnus.

L’opération policière a visé des centres sociaux, des squats et des maisons d’habitation. Les personnes ont été arrêtées sous de graves accusations (notamment agression contre des policiers) en lien avec les événements du 27 juin et du 3 juillet entre Chiomonte et Giaglione, dans le Val de Susa. Des habitants de la vallée et des activistes de toute l’Europe y étaient venus pour défendre la Libre République de la Maddalena et s’opposer à l’installation du chantier pour la réalisation de la ligne de TGV Turin-Lyon (TAV).

Malgré les milliers de policiers et de militaires, installés dans un campement-chantier fortifié, la résistance populaire pour l’auto-détermination des terres n’a pas faibli. Mais aujourd’hui, la répression de l’État se durcie. Les arrestations ont eu lieu dans les villes suivantes : Asti, Milan, Trente, Palerme, Rome, Padoue, Gênes, Pistoia, Crémone, Macerata, Biella, Bergame, Parme et Modène. Deux mineurs, une femme enceinte et un homme âgé de Bussoleno font partie des personnes arrêtées.

LIBERE TUTTE ! LIBERI TUTTI !

This entry was posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin, Répression and tagged , , . Bookmark the permalink.

1 Response to 26 janvier 2012 – Vague d’arrestations contre les No-TAV

  1. Pingback: Dernières infos sur la lutte No Tav – Fin novembre / début décembre 2012 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.