Eté NoTav 2014 : la Valsuse en marche contre le Tav

35x50marcianotav

La Valsuse en marche contre le Tav. La Valsuse contre toutes les nocivités.

En 2006, le mouvement No Tav organisa une marche de la Valsuse à Rome durant laquelle il rencontra diverses luttes de défense des territoires et de nombreux amis et soutiens présents dans toute l’Italie.

Aujourd’hui le mouvement No Tav de la Valsuse appelle tous ces luttes, tous ces amis et soutiens à participer à une marche en Valsuse.

Etapes de la marche : Avigliana, Vaie, San Didero, Bussoleno, San Giuliano di Susa, Venaus, Chiomonte.

Promenade à basse vitesse pour dire non aux grands projets inutiles, dangereux, imposés aux populations qui sont cause de dévastions de nos vallées et de gâchis d’argent public.

Promenade contre le contrôle et la militarisation du territoire, pour refuser l’attaque répressive contre le mouvement No Tav.

Pour répéter que nous voulons Chiara, Mattia, Nicco, Claudio, Forgi et Paolo libres avec nous.

Pour informer et s’informer, pour participer et partager.

Pour soutenir la Résistance No Tav … parce qu’ensemble on peut battre le projet du Tav … parce qu’ensemble on gagnera.

Rendez-vous le 17 juillet à Avigliana à partir de 15h au VisRabbia pour l’organisation des participants et coordination des tentes et/ou camper.

A 18h, fête d’ouverture du camping itinérant “La Valsuse en marche contre le Tav” à Place du Peuple. Info kiosques, expositions photos, nourriture et interventions. Concert avec Alessio Lega et Ice Eyes Band. (Suite du programme)

Ne délègues pas – Participes.

Le mouvement No Tav.

Texte traduit par comité No TAV Paris.

Posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Appel à dons pour Chiara, Claudio, Niccolò et Mattia opposants No TAV inculpés en procès antiterroriste à partir du 22 mai 2014

Dans la nuit du 13 au 14 mai 2013, un groupe d’une trentaine de militants No TAV s’introduit sur le chantier du tunnel exploratoire de Chiomonte, en Val di Susa, afin de saboter les machines présentes sur le site, dans l’optique de bloquer ou du moins de ralentir les travaux. Le groupe de militants cisaille les barbelés et les grilles pour pénétrer sur le chantier, une partie d’entre eux s’occupe alors de tenir à distance les forces de l’ordre présentes en permanence dans la zone, pendant qu’une autre partie du groupe incendie un compresseur et un générateur électrique. Lors de cette action de sabotage, des cocktails molotov sont utilisés, et en dépit des dégâts matériels causés, on ne compte aucun blessé.

Quelques mois plus tard, le 9 décembre, Chiara Zenobi, Claudio Alberto, Niccolò Blasi et Mattia Zanotti, sont tous les quatre arrêtés dans le cadre d’une enquête antiterroriste menée au sujet de cette attaque. Ils sont respectivement âgés de 41, 23, 24 et 29 ans. Les trois premiers vivent alors à Turin, et le dernier à Milan. Les chefs d’inculpations sont très lourds : attentat à visée terroriste et acte de terrorisme avec utilisation d’engins de destruction ou explosifs, en plus d’être accusés de dégradation par incendie, violence contre des agents de la force publique, possession et transport d’armes de guerre. Ici, l’accusation de terrorisme n’est évidemment pas mobilisée par l’État italien afin de juger des personnes ayant commis un acte illégal, mais bien afin de supprimer définitivement, « par l’intimidation ou la terreur », le mouvement populaire d’opposition au TAV.

Le lendemain de cette attaque, le mouvement No TAV dans son ensemble la revendique publiquement et affirme le recours au sabotage comme moyen légitime de la lutte. Il apparaît évident aux yeux de tout le mouvement que l’objectif de cette attaque a été de saboter les machines et de ralentir l’avancée des travaux sur le chantier. Sur ce point, le mouvement No TAV est clair : juste après les arrestations, la coordination de tous les comités No TAV a déclaré que « les inculpés sont des fils du Val di Susa, le sabotage est un acte de résistance légitime, les terroristes sont ceux qui imposent le TAV. ».

Au regard de la gravité des accusations, le procès s’annonce long et coûteux, tant en terme de dépenses pour les expertises qu’en frais de justice. C’est pourquoi, pour faire face à ces dépenses et au maintien des camarades en prison, un compte courant a été ouvert. Pour ne pas céder aux menaces et aux intimidations, pour continuer à affirmer notre NON au TAV et à tous ceux qui veulent dévaster nos vies et les lieux que nous habitons.

Les camarades de Chiara, Claudio, Niccolò et Mattia.

Destinataire: FRANCESCA CAMICIOTTOLI
IBAN: IT27A0316901600CC0010722513
Données à ajouter pour les dons venant de l’étranger :
BIC: INGDITM1XXX
SWIFT: CIPBITMMXXX

Pour en savoir plus: http://www.notav.info et http://notavliberi.noblogs.org

Appel à dons No Tav (pdf)

Posted in Actions de solidarité, En Italie, Répression | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Été NO TAV 2014 – Programme

Du 11 au 13 juillet : rencontre entre mouvements européens contre l’austérité et la précarité pour relancer une opposition sociale à la crise.

A la suite de l’annulation du  sommet européen du 11 juillet, 3 jours de discussions, confrontations et initiatives sont organisées au presidio de Venaus. Communiqué de l’assemblée plénière du 13 juillet 2014 en anglais.

Samedi 12 juillet – 20h – marche au chantier de la Clarea.

******

Du 17 au 27 juillet : Camping itinérant depuis Avigliana jusqu’à Chiomonte : la Valsuse en marche contre le Tav.

Jeudi 17 : Avigliana

15h: installation des tentes et camper dans les environs du VisRabbia.

18h : place del Popolo – info kiosque avancement des travaux, situations prisonniers, présentation de la marche.

Vendredi 18 : Avigliana-Vaie

9h : départ de la marche d’Avigliana – pause à Sant’Ambrogio et rencontre avec le comité local et l’administration communale – arrivée à Vaie..

18h : discussion “Histoire du presidio et perspective de lutte”.

21h : projection du film de Fluvio Grimaldi “Fronte Italia Partigiani del 200, dai No Tav ai No Muos, tutti i NO  della resistenza in giro per l’Italia” (Front Italie Résistants du 2000, des No Tav aux No Muos, tous les NON de la résistance en Italie).

Samedi 19 : Vaie-San Didero

9h : départ de Vaie – arrivée à Sant’Antonino avec tractage et info kiosque au marché.

Déjeuner à Villarfocchiardo offert par le comité local et rencontre avec l’administration communale.

Arrivée à San Didero – Dîner organisé par No tav Trento.

21h : discussion et rencontre avec diverses luttes territoriales No tav Trento, No Tav Terzo Valico,  No Tav Trieste et Caorso, No Tav Florence, No Muos,  La Zad, No F35 …

Dimanche 20 : San Didero-Borgone di Susa

9h : laboratoire itinérant avec l’Ostile.

Déjeuné organisé par le presidio de San Didero.

15h : promenade jusqu’au “Maometto” de Borgone, histoire du lieu et légendes.

Apéritif musical avec Filippo Sottile.

21h30 : discussion “Le presidio se raconte et rencontre les participants de la marche”.

24h : retour pour la nuit au presidio.

Lundi 21 : San Didero-Bussoleno

9h : départ

Déjeuner autogéré avec invitation aux habitants de la vallée d’amener des plats à partager.

Installation à Bussoleno dans le terrain derrière le centre polyvalent.

Expo photo et info kiosque.

18h : spectacle théâtrale “Vincenzina Franti operaia punk ” (Vinecnzina Franti ouvrière punk) place del Mulin avec ugo et Fra’Diavolo. La pièce retrace le parcours des luttes ouvrières en Italie de la seconde guerre mondiale à nos jours.En contemporain une délégation rencontrera l’administration communale.

Dîner organisé par les No tav de Bussoleno.

21h : assemblée populaire au centre polyvalent avec lancement de la marche populaire le 26 juillet au départ de Giaglione.

Mardi 22 : Bussoleno-Susa

9h : départ vers Foresto et l’aire Isolabella

10h30 : Point information sur les terrains concernés par le tracé de la ligne TGV par les techniciens  Giunti Luca e Cavargna Mario. A la suite, bref conseil communal lors duquel sera débattu l’opposition au projet.

12h : déjeuné organisé par le comité No Tav Foresto.

Arrivée au presidio di San Giuliano de Susa.

19h : dîner au presidio “Lupi delle Alpi” organisé par le comité No Tav Susa-Mompantero

Soirée place 4 novembre avec info kiosque, exposition photos et intervention.

21h30 : spectacle théâtrale de et sur la prison “Antigone tra le mure” (Antigone derrière les murs).

22.30 : Chants populaires par “Anonima Coristi”

Mercredi 23 : Susa-Venaus

9h : départ pour Venaus – sur le parcours initiatives de luttes contres les entreprises et les troupes d’occupations.

12h : arrivé au presidio de Venaus

Déjeuner autogéré avec invitation aux habitants de la vallée d’amener des plats à partager.

Atelier itinérant de sérigraphie l’ Ostile. Promenade aux cascades et environs.

20 h : pizza

21h30 : présentation de la revue “Il compressore” (Le Compresseur).

Jeudi 24 : Venaus

9h : départ vers la Clarea et nettoyage des sentiers.

Installation au presidio de la Val Clarea pour les plus sportifs, le camp de base à Venaus sera maintenu.

18 h : discussion autour des transports nucléaires.

20h30 : dîner autogéré

22 h : soirée musicale au presidio de Venaus

Vendredi 25 : Venaus

9h : verification des sentiers et de l’avancement des travaux au presidio de Gravella à Chiomonte en préparation de la marche populaire de dimanche 26 juillet.

20h30 : dîner organisé par Comité Torino e Cintura e Ciriè Valli di Lanzo

22h : discussion à Venaus “Vers la journée de lutte contre la BCE à Francfort, rencontre entre les expériences de lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes et la révolte de can Vies à Barcellone”.

Samedi 26 : Venaus

14 H : MARCHE POPULAIRE GIAGLIONE/CHIOMONTE

A la fin de la marche : fête au presidio de Gravella à Chiomonte avec musique, cirque, “battiture”, et “panzerotti magiques cuisinés par  la cantine les “Fournaux en lutte “. Amener instruments musicaux, nourriture, boisson…

Dimanche 27 : Venaus

9h : PANICO “marcatino da paura”. Marché avec présence des producteurs de la vallée qui lutte pour  une libre élaboration des produits agricoles. laboratoire itinérant de sérigraphie “Ostile”

16 h : assemblée de clôture, bilan et proposition pour août et pour l’automne.

Information pratiques : certains repas seront organisés par les comités locaux, d’autre non. Nous invitons tout le monde à amner le nécessaire pour manger et de la nourriture à partager. Nous conseillons de laisser à la maison nos amis à 4 pattes.

Movimento No Tav

pieghevolefronteretro1-page-002-1024x723

 pieghevolefronteretro1-page-001-1024x723

texte traduit par comité No TAV Paris

 

Posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin | Tagged , , , , , , | 1 Comment

6-12 août 2014 : Camping international antimilitariste de Niscemi (Sicile)

 

*Appel pour le camping international antimilitariste de Niscemi*

manifes-250x187Ils nous appellent « violents » lorsque nous nous opposons à la construction d’antennes et paraboles servant à tuer, bombarder et coordonner tous leurs avions, navires, drones, hélicoptères, machines de mort et de destruction.

Ils nous accusent de ravage et de sabotage alors qu’ils ont déboisé 150 hectares de la Sughereta (forêt de liège la plus belle de Sicile) pour ériger leur base de mort, pollué mers et fleuves pour la compagnie pétrolière de Gela (à 10 km de Niscemi) en justifiant qu’il s’agit de l’unique modèle de vie.

Ils parlent de défense de la liberté pour justifier les vols à main armée qu’ils opèrent su toute la planète et ensuite enferment les esprits libres et sincères dans leurs horribles prisons.

Ils parlent de légalité et piétinent les lois les plus élémentaires de la nature et de la cohabitation, les plus profondes lois universelles de la compassion, de la vérité et de la tolérance.

Leur parole est pleine de mensonges mais résonne fortement sur toute la planète grâce à l’arrogance des puissants et de leur moyens de communication. La nôtre est ignorée, étouffée, piétinée, emprisonnée.

Du 6 au 12 août, laissons place à la parole véridique au camping de Niscemi!

Agissons activement pour la démilitarisation de la Sughereta et de notre Terre!

Arrêtons le « MUOS-tro » de la guerre globale!

Venez même plus tôt, c’est encore mieux…

Vous pourrez vous arrêter à Niscemi ou à Messina. Venez avec une tente et équipés pour rester même après le 12.

Salutations internationalistes

Salutations solidaires au mouvement No TAV et à tous les mouvements en route pour la liberté, la terre et la justice

Unissons-nous toutes et tous en Sicile pour un été de libération !!

NoMUOS.info

 

Posted in Ailleurs, autres luttes, En Italie | Tagged , , , , , | Leave a comment

Nouvelles arrestations No Tav à Milan et Lecce

Le 11 juillet vers 5h30, la police italienne a perquisitionné, armes à la main, diverses habitations et a effectué 3 nouvelles arrestations pour l’attaque nocturne au chantier entre le 13 et le 14 mai 2013, le même épisode pour lequel sont déjà en prison depuis le 9 décembre Chiara, Niccolò, Mattia et Claudio.

A la suite de la sentence de la cour de cassation de Rome qui n’a pas validé l’accusation de terrorisme montée par le parquet de Turin, il semblerait que les chefs d’accusation soient différents cette fois : fabrication et port d’armes de guerre et engins explosifs, dégradations, incendies et violences volontaires aggravées envers officier de la force publique.

Les auteurs de ces mesures répressives sont toujours les mêmes, les pm Padalino et Rinaudo qui cherchent à reprendre leur croisade contre les No Tav après que la cour de cassation de Rome ait invalidé la thèse du terrorisme.

Ajournements à venir.

Adresse pour écrire aux camarades arrêtés :

Mazzarelli Graziano

casa circondariale
via Paolo Perrone 4
Borgo S.Nicola
73100 Lecce

Alberti Lucio
Sala Francesco

casa circondariale San Vittore
piazza Filangeri 2
20123 Milano

Posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin, Répression | Tagged , , , , , , | Leave a comment

L’État italien mobilise l’antiterrorisme pour s’attaquer au mouvement No TAV

No-TAV appel procès .cleanedtélécharger le texte entier en pdf

Posted in En Italie, Répression, Textes & Analyses | Tagged , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Solidarité No-TAV : tag sur le consulat d’Italie à Lyon

“Jeudi matin, un tag imposant, ainsi que de l’huile renversée, ont été découverts sur la façade du consulat d’Italie rue du Commandant-Faurax dans le 6e arrondissement lyonnais.

L’inscription « No TAV Liberi » fait référence au procès d’opposants du projet de TGV Lyon-Turin qui se tient actuellement en Italie.
D’autres actions similaires ont été constatées à Grenoble et Chambéry.”
[---]
Source : Le Progrès

Ce jeudi 22 Mai s’ouvre à Turin le procès de Chiara, Claudio, Mattia et Niccolo, accusés d’avoir participé, il y a un an, à une attaque nocturne du chantier de la ligne TGV devant relier Lyon à Turin. 
Pour plus d’information, lire : Procès No-Tav à Turin : appel à défaire l’anti-terrorisme

consultat-italie-tagLe consulat d’Italie à Lyon (source : lyonmag )

le-dlLe consulat d’Italie à Grenoble (source : ledauphine)

Publié sur Rebellyon.info.

Posted in Actions de solidarité, En France, En France - Rhône-Alpes | Tagged , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

NOTAV : Le “Notre Dame des Landes Italien” s’exporte à Rennes

Posted in Actions de solidarité, En France | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

[No TAV] Deux affiches…

1télécharger en pdf

2télécharger en pdf

Posted in En Italie - Val de Suse & Turin, Répression | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

[Brochure] No TAV, terrorisme et contre-insurrection (première partie). “Welcome to the Terrordome – Démonter le discours antiterroriste”

http://notavfrance.noblogs.org/files/2014/05/Welcome-to-the-Terrordome-FR.pdf

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE (traduit de l’italien)

“Welcome to the Terrordome” (Démonter le discours antiterroriste)

Cette brochure est la première partie d’un texte sur les implications de l’accusation de terrorisme portée contre quatre personnes appartenant au mouvement No TAV et arrêtées le 9 décembre 2013.

Elle est le fruit de discussions avec des camarades en Italie et en Europe qui ont été confrontés à ce type d’accusation. Nous les remercions pour les précieuses intuitions qu’ils nous ont transmis.

Cette brochure a été publiée en Italie le 10 mai 2014, à l’occasion de la manifestation à Turin en solidarité aux quatre inculpés à tous les No TAV actuellement en procès.

Les deux autres parties du texte seront publiées à l’occasion du procès, qui s’ouvrira le 22 mai.

Liberté pour Chiara, Claudio, Mattia et Niccolò !

 

télécharger la brochure

“Welcome to the Terrordome” (Démonter le discours antiterroriste)

No TAV Liberi

 

Posted in Répression, Textes & Analyses | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

[No Tav Rennes] Appel à défaire l’antiterrorisme – Manifestation samedi 24 mai

affiche_def_valsusa_compress tractdef_20

Posted in Actions de solidarité, En France | Tagged , | Leave a comment

La cours de Cassation annule le jugement pour « terrorisme »

repris du site de l’émission de radio Vacarme en réunion (Dijon)

La cours de Cassation annule le jugement pour « terrorisme »

Le 16 mars – traduit depuis notav.info et informa-azione.info

Nous apprenons dans la nuit que la cours de Cassation de Rome a annulé le jugement du tribunal de la liberté de Turin quant aux accusations de terrorisme contre Chiara, Claudio, Mattia et Niccolo, enfermés depuis le 9 décembre dernier.

La légitimité des article 280 et 280 bis (attentat avec finalité de terrorisme et attentat terroriste avec engins meurtiers et explosifs) est rejettée, alors que le « 270 sexies » et les autres accusations dont sont accusés les quatre No Tav, n’ont pas été contestés par ce jugement.

Cette annulation implique que le tribunal de la liberté de Turin devra réviser les mesures préventives ordonnées, mais n’a pas de conséquences directes sur les accusations que les juges continueront à utiliser pendant le procès du 22 mai.

Au milieu de la tristesse et de la stérilité des salles des palais de justice, cette petite nouvelle représente partout un premier vacillement du côté de l’accusation et signale les failles du théorème orchestré par le duo Rinaudo-Padalino (les deux juges d’instruction contre les No Tav) sous l’égide du retraité Caselli.

En marge, on apprend aussi que le chauffeur du juge Rinaudo, qui en avril s’était plaint d’une agression effectuée par trois encapuchonnés armés de couteaux, aurait tout inventé. Aussitôt la blague, démasquée par d’évidentes incohérences dans la reconstruction proposée par le chauffeur, a été utilisée pour victimiser la magistrature de Turin et ses domestiques, pointant du doigt les anarchistes. On se demande si cette mise en scène ne mine pas toute crédibilité à celui qui avait saisis l’occasion pour jouer le héros menacé, toujours prêt à se sacrifier.

Annulé par la cours de cassation, le jugement du tribunal de la liberté du 9 janvier dernier relatif aux art. 280 et 280 bis. Il n’existe pas, pour la cassation, d’attentat avec finalité de terrorisme et d’attentat terroriste avec engins meurtiers et explosifs. La balle retourne désormais entre les mains du tribunal de la liberté qui, tenant compte du verdict du Palazzaccio, devra se prononcer de nouveau sur la légitimité des mesures préventives d’enfermement de Claudio, Chiara, Mattia et Niccolo. Le jugement d’aujourd’hui, c’est bien de s’en souvenir, n’aura pas d’effet direct sur le procès, dans lequel les camarades continueront d’être accusés avec les mêmes articles 280 et 280 bis, ainsi que d’autres délits ; même si évidemment de grandes crevasses viennent de s’ouvrir dans les accusations requises par le parquet de Turin.

Le “cas Turin”

L’extrême exagération des juges qui ont basé toute l’accusation de terrorisme vole en morceau lorsque la jugement est donné loin des murs de Turin.

Il existe un « cas Turin ». Depuis 13 ans, la cassation annule les fantaisies du parquet :

  • 2001 : la cassation annule les jugements de Turin qui condamnaient Edo, Sole et Baleno pour association subversive.

  • 2012 : la cassation annule l’ordonnance du tribunal d’appel de Turin qui a tenu enfermés pendant des mois deux No Tav accusés de résistence et de violence sur officier ministériel.

  • 2014 : la cassation annule l’ordonnance du tribunal d’appel de Turin qui avait confirmé l’accusation de terrorisme contre 4 No Tav, les tenant enfermés pendant 6 mois.

Toutes des mesures requises par le parquet de Turin, aujourd’hui comme il y a 13 ans, et toutes ponctuellement démenties par la cassation de Rome.

Toutes des requisitions qui semblaient et semblent démesurées, disproportionnées, absurdes, grossies, sans besoin d’être justifiées.

Il serait temps de prendre acte de l’anomalie en cours dans le parquet de Turin et dans l’équipe de juges qui aujourd’hui, après le dossier sur les étranges amitiés du juge Rinaudo, la blague de l’agression du chauffeur et le jugement de cette nuit, a définitivement perdu toute crédibilité.

Posted in En Italie - Val de Suse & Turin, Répression | Tagged , | Leave a comment

[Paris] Tous terroristes ? – débat No Tav au Café Disjonc’thé

FRAP 2014 : Débat No Tav au Café Disjonc’thé
Jeudi 22 mai à 18h

TOUS TERRORISTES ? – Discussion sur la criminalisation des luttes
sociales : mystifications autour du “terrorisme” au sein de l’Etat et
dans les mouvements de lutte en Italie des années 70 au mouvement No Tav.

Squat Le Transfo
57 avenue de la République
Bagnolet – Métro Gallieni

Comité No Tav Paris
http://notavparis.wordpress.com/

fbejhjej

Posted in En France, En France - Île-de-France | Tagged | 1 Comment

Procès No-Tav à Turin : appel à défaire l’anti-terrorisme


Depuis décembre 2013, quatre jeunes gens (Chiara, Claudio, Mattia et Niccolo) sont incarcérés en Italie pour avoir participés, il y a un an, à une attaque nocturne du chantier de la ligne TGV devant relier Lyon à Turin. Ils sont accusés d’« acte de terrorisme à l’aide d’engins pouvant entraîner la mort ou explosifs, dégradations par voie d’incendie, violence contre agents de police, détention et transport d’armes de guerre ». Si les chefs d’inculpation ne changent pas, ils risquent une vingtaine d’année de prison. Leur procès s’ouvre ce 22 mai 2014. La solidarité s’organise.

 

- Un appel natio­nal à se soli­da­ri­ser avec les quatre inculpés du mou­ve­ment No-Tav.
- Un texte de sou­tien de l’écrivain Eri de Lucca (mis en examen depuis le 24 jan­vier pour avoir déclaré à la ver­sion ita­lienne du Huffington Post que le chan­tier du TAV devait être saboté).
- Un texte qui revient sur les arres­ta­tions et la qua­li­fi­ca­tions ter­ro­riste des faits.
- L’appel des famil­les des quatre inculpés.
- Un vieil arti­cle, déjà publié sur Rebellyon, revient sur les impas­ses de la cri­ti­que contre le projet TAV.
- Un appel à sou­tien finan­cier.

« Vous cons­truire chan­tier. Vous contents. Vous détruire nos forêts. Nous en colère. Quelqu’un détruire vos machi­nes. Vous en colère. Nous pré­fé­rer vous en colère. Nous contents »

Le 22 mai 2014, quatre cama­ra­des ita­liens, Chiara, Claudio, Niccolo et Mattia pas­se­ront en procès pour « acte de ter­ro­risme à l’aide d’engins pou­vant entraî­ner la mort ou explo­sifs, dégra­da­tions par voie d’incen­die, vio­lence contre agents de police, déten­tion et trans­port d’armes de guerre ». Cette qua­li­fi­ca­tion cor­res­pond en fait à un acte de sabo­tage col­lec­tif mené en mai 2013, dans la lignée des mul­ti­ples atta­ques de chan­tier du Lyon-Turin. D’ailleurs, le mou­ve­ment No-Tav en Italie assume depuis plu­sieurs années le sabo­tage comme un des moyens de la lutte.

Chiara, Claudio, Niccolo et Mattia ont été arrê­tés en décem­bre 2013, sur les bases d’une reconnais­sance vocale, et sont tou­jours incar­cé­rés en sec­tion AS2 (haute sécu­rité maxi­mum). Ils sont en iso­le­ment quasi total. Ils ne peu­vent rece­voir la visite que de leurs parents, et seu­le­ment deux heures par mois. Leur cor­res­pon­dance est sys­té­ma­ti­que­ment lue et versée au dos­sier.

Leur procès aura lieu dans l’Aula-Bunker, une salle d’audience spé­cia­le­ment cons­truite à l’inté­rieur de la prison de Turin. Cette mise en scène vise évidemment à appuyer la figure du ter­ro­riste No-Tav. Les jour­naux et les médias en géné­ral par­ti­ci­pent à cette cam­pa­gne d’assi­mi­la­tion des No-Tav aux Brigades Rouges et au ter­ro­risme en géné­ral. Ainsi que les pro­cu­reurs Padalino et Rinaudo, en charge des dif­fé­rents procès No-Tav, et qui cons­trui­sent leur car­rière sur le har­cè­le­ment judi­ciaire des oppo­sants à la ligne Lyon-Turin. Les inculpés ne pour­ront même pas être pré­sents dans cette salle d’audience : ils par­ti­ci­pe­ront au procès chacun.e depuis leur cel­lule, par visio­confé­rence, et ceci à la demande des pro­cu­reurs.

Si la qua­li­fi­ca­tion de ter­ro­risme avec ten­ta­tive d’atten­ter à la vie d’autrui est main­te­nue, Claudio, Mattia, Niccolo et Chiara ris­quent au moins 20 ans de prison.

En France, un appel à la soli­da­rité autour de la date du 22 mai est sorti. Il est pos­si­ble d’écrire aux cama­ra­des en prison : Chiara ZENOBI, Casa Circondariale Rebbibia via Bartolo Longo, 92 000156 ROMA – Claudio ALBERTO, Casa CIrcondariale Via Arginone, 327 44122 FERRARA – Mattia ZANOTTI et Niccolo BLASI, Casa di Reclusione Via Casale San Michele, 50 15100 ALESSANDRIA.

Et d’envoyer direc­te­ment de l’argent à la caisse de soli­da­rité No-Tav :

Intestazione : Francesca CAMICIOTTOLI – IBAN : IT 27A0316901600CC0010722513 – BIC/SWIFT : INGDITM1

Quelques dates impor­tan­tes à venir :

Le 10 mai, manif natio­nale de sou­tien aux inculpés à Turin, départ 14h piazza Adriano [plu­sieurs mil­liers de per­son­nes ont mani­festé à Turin sous haute sur­veillance poli­cière]. Le 15 mai, Rendu de la cour de cas­sa­tion sur la demande de liberté condi­tion­nelle des quatre. Le 22 mai, début du procès pour anti­ter­ro­risme et cam­pa­gne de sou­tien inter­na­tio­nal. Manifestation à Rennes (départ sur le parvis sud de la gare de Rennes) à 15h, samedi 24 mai.

Elargir la focale

[...] ce monde ne manque pas, dans son aber­ra­tion, d’une cer­taine cohé­rence. Au moment où la pro­cé­dure contre ceux de Tarnac touche à sa fin et promet de donner lieu, envers et contre tout, à un procès anti­ter­ro­riste, Manuel Valls res­sus­cite comme si de rien n’était la rhé­to­ri­que de l’ « ultra-gauche » contre une mani­fes­ta­tion des oppo­sants au projet d’aéro­port de Notre-Dame-des Landes – et les arres­ta­tions que cette rhé­to­ri­que a géné­ra­le­ment pour tâche de pré­pa­rer. Dans le même temps, en Italie, l’arse­nal anti­ter­ro­riste est déployé contre le mou­ve­ment Notav. Cette fois, c’est l’une des innom­bra­bles atta­ques du chan­tier par le mou­ve­ment qui en four­nit le pré­texte. Quatre cama­ra­des – Nicco, Mattia, Claudio et Chiara – sont accu­sés d’avoir par­ti­cipé au sabo­tage d’un géné­ra­teur du chan­tier hau­te­ment mili­ta­risé du Tav. Ils sont incar­cé­rés dans les condi­tions les plus dures depuis décem­bre der­nier, dans l’attente de leur procès qui com­men­cera le 22 mai pro­chain à Turin. Ils encou­rent vingt ans de prison. Le ter­ro­risme, ici, consiste d’après l’accu­sa­tion dans ce qu’une telle action aurait « porté atteinte à l’image de l’Italie ». La boucle est bou­clée. Manuel Valls, à peine nommé minis­tre de l’Intérieur, n’avait-il pas pré­co­nisé dans un sommet d’Interpol à Rome davan­tage de coo­pé­ra­tion face « aux formes de vio­lence pro­ve­nant de l’ultra-gauche, de mou­ve­ments d’anar­chis­tes ou d’auto­no­mes » en citant des « grou­pes vio­lents » gra­vi­tant autour de pro­jets comme la ligne à grande vitesse Lyon-Turin ou l’aéro­port de Notre-Dame-des Landes en France ?

Le recours de plus en plus dément à l’anti­ter­ro­risme ne cons­ti­tue pas une démons­tra­tion de force de l’Etat, mais témoi­gne de l’état de déli­ques­cence de son fon­de­ment – la loi. Les dia­tri­bes extré­mis­tes des minis­tres de l’Intérieur contre le Black Bloc et l’ « ultra-gauche » expri­ment seu­le­ment leur niveau de lévi­ta­tion par rap­port aux situa­tions réel­les. Ce que nous vivons, c’est l’implo­sion géné­rale de tous les cadres connus de la vieille poli­ti­que natio­nale. Les grands pro­jets d’infra­struc­tu­res euro­péens, la bana­li­sa­tion des opé­ra­tions de police anti-ter­ro­riste, les rema­nie­ments à la hus­sarde des ins­ti­tu­tions ter­ri­to­ria­les qui assu­raient jusque-là les appa­ren­ces de la démo­cra­tie sont autant de mani­fes­ta­tions de cette implo­sion, que cer­tains se plai­sent à nommer « métro­po­li­sa­tion ».

Face à cela, il y a les ter­ri­toi­res qui subis­sent encore et les ter­ri­toi­res qui entrent en dis­si­dence. Le décro­che­ment plus ou moins vio­lent d’avec le pro­ces­sus de métro­po­li­sa­tion peut pren­dre la forme d’un bef­froi anar­cho-punk sur une dépar­te­men­tale de la ZAD, d’une mani­fes­ta­tion de 200 000 per­son­nes dans le Val de Suse ou d’une assem­blée popu­laire sur le pla­teau. Ce qui se joue là, ce n’est pas une simple rup­ture avec le vieux cadre natio­nal. Car plus nous nous en affran­chis­sons, plus nous nous auto-orga­ni­sons, et plus les cir­cu­la­tions s’inten­si­fient entre ter­ri­toi­res dis­si­dents. C’est en fait tout une nou­velle géo­gra­phie qui se des­sine pour nous, et qui fait fi des dis­tan­ces comme des fron­tiè­res, tant admi­nis­tra­ti­ves que socia­les. Ne peut-on se lais­ser aller à penser que dans les temps qui vien­nent il ne soit ques­tion de « contre-som­mets » que dans la mesure où les pas­se­rel­les entre nos contre-mondes auront réussi à cons­ti­tuer une contre-force, capa­ble elle aussi d’avoir ses stra­té­gies pro­pres, de par­ta­ger ses moyens, de s’appuyer mutuel­le­ment, de pro­pa­ger en temps réel les nou­vel­les de tel ou tel front ?

texte publié sur Rebellyon.info.

Posted in En Italie, En Italie - Val de Suse & Turin, Répression, Textes & Analyses | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

[Besançon] Solidarité No TAV – 10 mai 201

Besançon, 10 mai 2014

Tôt dans la matinée, quelques slogans et pochoirs contre la grande vitesse ont été tagués dans le centre-ville et à proximité du passage de la gare Viotte TGV, qui est en plein processus de rénovation et donc d’aseptisation. Cette petit action a été faite en complicité avec les quatre compagnon-nes No TAV incarcéré-es en Italie pour l’attaque du chantier de la grande vitesse Lyon-Turin – dont le procès s’ouvre le 22 mai prochain à Turin – et en solidarité avec celles et ceux qui luttent dans la Val Susa et qui ont manifesté ce même jour dans les rues de Turin contre leur projet dévastateur.

Liberté  pour Chiara, Claudio, Niccolo, Mattia et tous les prisonniers !

 

"Etat terroriste" [tr.de l'italien]

"tous libres" [tr.de l'italien]

 

3 4 5

Sur les murs de l'église de la Madeleine, dans le quartier Battant

publié sur Le Chat Noir Émeutier.

Posted in Actions de solidarité, En France | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment